× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

De Budapest à Cracovie

City trip de 9 jours entre Budapest, Bratislava et Cracovie.
Du 26 janvier au 3 février 2020
9 jours
26
janv

Hello! Nous voici partis à l’aventure dans les pays d’Europe de l’Est. Nous voulons visiter Budapest et son Danube ainsi que Cracovie et ses alentours, c’est l’occasion de faire une pause à Bratislava.


PARIS

Aéroport Roissy CDG

Le temps est maussade mais l’embarquement se passe bien, nous sommes pressés d’arriver ! 😀


BUDAPEST

Aéroport de Budapest-Ferenc Liszt

L’aéroport de Budapest est un peu surprenant, de longs corridors extérieurs nous mènent aux tapis des bagages. Une fois sortis, nous croisons un groupe de touristes françaises avec qui nous partageons les difficultés pour la prise de tickets du bus-navette rejoignant le centre-ville. 😂


Flatiron Budapest Boutique Apartments

Budapest, Bajcsy-Zsilinszky út 25

À la sortie du bus, il nous faut marcher quelques centaines de mètres avant de rejoindre notre logement.

Nous récupérons les clés au comptoir comme s’il s’agissait d’un hôtel. Voici notre appartement pour ces deux prochains jours. Grand, haut de plafond, lumineux, chouette ! Et en plus il est parfaitement situé !


La monnaie locale, 1 forint hongrois, au moment de notre séjour, est égal à 0,002€, ne voyez donc aucune extravagance à brandir 15 000 ft du porte-monnaie.


À peine avons-nous le temps d’ouvrir les affaires que la ville plonge dans la nuit, alors nous nous dépêchons de partir profiter de la fin de journée.


Szent István Bazilika

Budapest, Szent István tér 1

La Basilique Saint-Étienne de Pest, datant de 1851, est la plus grande église catholique de la ville. Elle semble presque démesurée comparé aux immeubles environnants. En y entrant, nous sommes surpris, des chants de Noël retentissent et des sapins décorés jonchent les travées, incroyable !

En remontant Zrínyi u. en direction du Danube, la basilique montre toujours de sa superbe. Sa flèche domine à 96 mètres, tout comme le Parlement Hongrois, ce qui en fait les bâtiments les plus hauts de Budapest.


Széchenyi Lánchíd

Budapest, Széchenyi Lánchíd

C’est dans un épais brouillard que nous découvrons le fameux Pont de Chaîne reliant Buda et Pest. L’édifice semble vous emmener au début du 20e siècle.


Ce soir nous ne souhaitons pas nous éloigner de trop de l’appartement afin de ne pas rentrer trop tard. Alors après s’être baladé de l’autre côté du Danube, nous retrouvons de nouveau la rive de Pest. De ce côté-ci se trouve le Parlement Hongrois, les Chaussures au bord du Danube, un grand parc et de jolies statues. Nous verrons tout ça demain lorsqu’il fera jour. 🙂


Pizza Hut

Arany János u. 31

À l’extérieur il fait vraiment froid, nous sommes dimanche soir, beaucoup de restaurants sont fermés alors c’est Pizza ! Néanmoins il faut faire attention à la taille choisie. Ici la pizza peut se révéler très grande ! Les restes serviront de repas le lendemain (et même le surlendemain 😀). Laure a été plus raisonnable que moi dans le choix de sa pizza en prenant la taille intermédiaire.

.

Ötkert

Zrínyi u. 4/A

Parce que dehors il fait vraiment froid et qu’il n’est pas encore l’heure de rentrer, nous trouvons ce bar-restaurant-discothèque d’ouvert dans la rue menant à la basilique. Parfait, nous allons y boire un verre. Une fois encore, il faut être vigilant sur la taille. Le "bigger one" n'est pas le même qu'en France.

Il est 22h30, nous bravons l’air glacé durant quelques centaines de mètres jusqu’à l’appartement avant de faire un gros dodo.

😴

27
janv

Afin d’être en forme pour la journée, rien de mieux qu’un bon petit déjeuner. Comme à la maison ! Here we gooo, 😉 nous avons une petite idée de l’itinéraire à tenir et ça s’apparente à une randonnée urbaine.

Szabadság tér

Szabadság tér

Nous repassons par quelques endroits visités la veille au soir, comme le Square de la liberté et sa statue de Harry Hill Bandholtz, officier américain de la Première Guerre.

Et au bout du jardin, sur la jolie place, se trouve le monument aux héros soviétiques libérateurs de la Hongrie.


Országház

Kossuth Lajos tér 1-3

Quelques mètres plus loin se trouve le Parlement Hongrois, un imposant bâtiment datant du début 20e et haut de 96 mètres, comme la Basilique Saint-Etienne que nous avons visité hier soir. Par chance nous assistons à la relève de la garde.


Kossuth szoborcsoport

Kossuth Lajos tér 1-3

Partageant la même place que le parlement, cette statue est le symbole de l’État hongrois et de grands évènements historiques ayant marqué le pays au cours du 20e siècle.


Olimpia Park Emlékmű

Olimpia park

En suivant la direction du pont Margaret, nous passons par ce petit Square aux grands anneaux olympiques.

Nagy Imre Miniszterelnök Emlékműve

Margit híd

Cette jolie statue honore la mémoire du célèbre homme politique hongrois, Nagy Imre. Un personnage fort, ayant dirigé à plusieurs reprises le gouvernement de la Hongrie. Malheureusement sa carrière et ses convictions lui coûteront la vie en juin 1958.


Margit híd

Jászai Mari tér 3

Le voici ! Son charme est différent de celui du Pont de Chaîne que l’on a vu hier soir. Le pont Margaret est en deux parties et l’île éponyme en est la jonction. C’est en se rendant d’un bout à l’autre que nous prenons conscience de la largeur du Danube.


Gül Baba Türbe és Rózsakert

Mecset u. 14

Bienvenue en Turquie ! Ce vaste mausolée abrite la dépouille du poète ottoman Gül Baba décédé en 1541 à Buda. Une fois les marches gravies, il est possible de profiter, calmement, d’un joli point de vue sur le parlement et les toits de la ville.

• • •
En face du Margit utcai park 


Budavári Palota — Porte de Vienne

Bécsikapu tér

Après une marche soutenue et une ascension interminable, nous arrivons aux portes de la forteresse de Budapest. Érigé entre le 14e et le 20e siècle, ce gigantesque palais occupe plus de 4km². Son histoire est finalement récente puisque c’est durant la Seconde Guerre mondiale qu’il fut mis à rude épreuve. Les bombardements allemands ont malheureusement fait disparaître bon nombre de bâtiments et statues, dont l’emblématique coupole.


21 — Magyar Vendéglő

Fortuna u. 21

Trouver un restaurant dans l’enceinte du château n’est pas difficile. Néanmoins nous avons toujours préféré manger rapidement le midi afin de voir davantage de choses, c’est là que notre choix se retrouve limité. Alors ce critère mis de côté, nous optons pour ce mignon petit restaurant gastronomique.


Halászbástya

Szentháromság tér

Au bout de la rue dans laquelle nous venons de déjeuner, se trouve le Bastion des Pêcheurs. Cette jolie balade à l’architecture néo-romane ne datant que du début 20e tient son nom du Moyen-Âge, c’était la guilde éponyme qui protégeait cette partie-là de la forteresse. Le panorama est imprenable.


Budavári Labirintus

Úri u. 9

Attraction, musée ? L’endroit, découvert tout à fait par hasard, regorge de nombreux tombeaux, personnages de cire et autres légendes. Se perdre dans les innombrables couloirs à l'ambiance mystique est plaisant.


Sándor Palota

Szent György tér 2

Cette petite pause dans le labyrinthe n’était pas prévue, et la nuit tombe très rapidement ici. Nous continuons donc notre balade par le Palais Sándor, la résidence du Président de la République de Hongrie.

Un peu après le palais se trouve un nouveau point de vue. Donnant, cette fois-ci, directement sur le Pont de Chaîne, que nous avons traversé hier soir. Il est également possible d’observer le balai régulier des funiculaires, le plus vieux transport en commun de la ville, en service depuis 1870 !

Tandis que la ville se plonge dans la nuit, l’éclairage urbain la pare d’une jolie couleur dorée. Nous prenons ainsi le temps de faire quelques photos depuis le panorama.

Budavári Palota et statue Eugène de Savoie

Szent György tér 2

Admirons le splendide palais de Budavár. Le bâtiment a été en partie détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruit à l’identique, à l’exception de sa coupole. La balade sur les remparts est un must have, le surplomb de la colline permet d’admirer la quasi-totalité de la ville, c’est superbe !


Pont Elisabeth et Pont de la liberté


Magyarok Nagyasszonya sziklatemplom

Szent Géllért Rakpart, 1

Dans notre langue, c’est l’église troglodyte Saint-Gérard ou Notre-Dame-des-Hongrois. C’est une chapelle tout à fait atypique puisque celle-ci se niche à même la roche du mont Gellért. Sa visite est intéressante, un musée et de nombreuses œuvres y sont à découvrir.


Szabagsád Hid

Fővám tér 1093

Le retour à Pest se fait par ce joli pont. Gard aux frissons quand le tram passe par-là, le tablier sautille. 😛


Bamba Marha Burger Bár

Rákóczi út 1-3

C’est un peu le premier truc qui nous inspire à manger que l’on trouve. Ce soir soupe goulasch ou burger ? Oups.


Ruin Bars Budapest

Kazinczy u.

Et parce que visiter Budapest sans passer par les bars en ruine serait bien dommage. C’est dans un complexe au style urbex et à la décoration industrielle qu’il est possible de trouver une petite place pour partager une bonne bière locale.

Minuit passé, nous rentrons tranquillement à l’appartement, il se situe à quelques encablures de la taverne, la balade sera brève.

😴

28
janv

Friss Pékség

Bajcsy-Zsilinszky út 34

Ce matin pour le petit déjeuner nous partons demander conseil à la boulangerie faisant face à l’appartement. L'échange avec le boulanger est sympathique, nous repartons avec deux brioches. Nos gourmandises sont à la cannelle et ce n’est pas sans rappeler les kanelbullars de Suède !

En suivant Károly krt pour aller à la grande Synagogue, nous passons devant le petit square Madách Tér. Les bâtiments particulièrement géométriques attirent notre œil.

Dohány utcai Zsinagóga

Dohány u. 2

Nous y sommes, la grande synagogue de Budapest a été inaugurée fin 19e, et elle porte bien son nom. Elle est tellement vaste qu’elle se place au premier rang européen ! Nous en apprenons beaucoup lors de sa visite grâce au guide francophone ainsi que par le musée. Durant un peu plus d’une heure ses récits et anecdotes nous captivent. Malheureusement, son histoire est très marquée par les mouvements nazis de la Seconde Guerre mondiale, en témoigne l’arbre métallique dans la cour.


Magyar Nemzeti Múzeum

Múzeum krt. 14-16

En arrivant devant le musée national hongrois, nous ne pouvons qu’être impressionnés par ses hautes colonnes et son large fronton. Son architecture n’est pas sans rappeler celle des temples de l’époque romaine. Il s’agit d’une des plus importantes galeries du pays ayant pour but de retracer l’histoire de la Hongrie de sa fondation à nos jours.


Temple réformé et Kálvin János szobor


Navy Vásárcsarnok

Vámház krt. 1-3

Nous suivons toujours le même axe depuis notre sortie de l’appartement. Maintenant qu’il se nomme Vámház krt, c’est le bâtiment de 10 000m² des Halles Centrales de Budapest qui se dresse devant nous.

Ce n’est qu’une fois à l’intérieur que nous prenons conscience de la superficie. Les étals recèlent tout un tas de denrées locales ou exotiques, bibelots, dans une ambiance olfactive particulière. C’est au premier étage que se trouvent de nombreux stands de restauration, celui de la saucisse dans son pain nous donne le plus envie, même si nous n’en comprenons pas toutes les subtilités.


Après déjeuné, nous rebroussons chemin et (re)passons devant divers monuments, basilique Saint-Étienne de Pest, Maison de la photographie...


Terror Háza

Andrássy út 60

Difficile de passer à côté de ce bâtiment sans le voir. La maison de la terreur donne des frissons rien qu’à l’extérieur. Elle raconte l’histoire nazie du pays, de 1944 à 1956.


Hősök tere

Hősök tere

Après la maison de la terreur, sur la grande avenue Andrassy, nous arrivons sur la place des Héros. Il s’agit d’un monument érigé pour la commémoration du millième anniversaire de la conquête du pays par les Magyars en 1896.

À gauche le musée des Beaux-arts, au centre le monument du millénaire et à droite la Halle de l’art


Vajdahunyad vára

Vajdahunyad stny.

En contournant la place des Héros et après passage du pont, nous arrivons au Château de Vajdahunyad. Cet endroit est lié au monument que nous venons de voir précédemment puisqu’il a été érigé au même moment et pour des raisons identiques. Sa particularité est de rassembler des bâtiments aux différents styles architecturaux qu’il est possible de trouver dans le pays. Le château est inspiré de celui de Honedoara, son portail rappelle celui de l’ancienne abbaye bénédictine de Ják. La bastide abrite le musée de l’Agriculture hongroise.


Széchenyi gyógyfürdő

Állatkerti krt. 9-11

Tandis que le grésille nous fouette le visage, nous pressons le pas jusqu’aux Thermes Széchenyi. Nous avions prévu de nous y rendre en fin de journée, néanmoins, nous n’imaginions pas que cela nous plairait autant ! Pour commencer, ce superbe bâtiment reposant sur une source d’eau chaude à plus de 75°C en surface, est l’un des complexes thermaux les plus importants d’Europe. Sa mise en service remonte au début du 20e siècle.

Les bains sont tous très agréables. Certains sont chauds (jusqu’à 40°C) ou d’autres assez froids (10°C), ou bien plus fortement sulfatés. Mais celui dans lequel nous passons le plus de temps est celui de l’extérieur ! Il fait -3°C dehors et 38°C dans l’eau, un pur bonheur, d'autant plus que les flocons de neige viennent ajouter une touche de féerie ; sauf quand il s’agit de changer de bassin avec une serviette trempée et congelée 😂 cela rappelait quelque peu l’expérience du sauna en Finlande. Finalement nous ressortons du complexe à la fermeture, à 22h, après… 5h de barbotage !

À la sortie des bains et à proximité du château, nous profitons toujours des biens-faits de notre expérience thermale dans un décor enchanteresque.

Voici comment terminer l’étape de Budapest de la meilleure des façons. Idéal pour affronter les quelques heures de bus qui nous attendent demain.

😴

29
janv

Arany János Street

Bajcsy-Zsilinszky út 25

Ce matin, nous quittons Budapest pour rejoindre Bratislava, en Slovaquie. Donc pour la première fois nous prenons le métro, qui se situe juste en bas de l’appartement, vraiment pratique. En route pour Népliget.


Népliget Autóbusz-pályaudvar parkoló

Könyves Kálmán krt. 13

Petit imprévu, une portion du métro est fermée pour travaux, nous empêchant d’aller plus loin que Nagyvárad. Nous n’avons plus beaucoup d’avance alors c’est la course à l’échalote !

Arrivé au car, le chauffeur nous accueille dans la joie et l’humour, tout va bien ! Et coup de chance, deux places sont disponibles au premier rang de l’étage supérieur !

Deux heures plus tard, notre autobus roule sur la M15 à la hauteur de Hegyeshalom quand les choses commencent à se compliquer. Une voiture de police stationnée en travers de la chaussée ne laissant pas d’autre choix que d’emprunter la sortie. Bloqué dans l’embouteillage, notre chauffeur descend brièvement pour demander son itinéraire aux agents de circulation… le menant à faire demi-tour quelques kilomètres plus loin. Afin de rattraper une route secondaire, nous passons par des petits chemins de campagne, où croiser des véhicules semble hasardeux.


BRATISLAVA

Bratislava Bus Station

NOUS Y SOOOOMMES ! Après 3h40 de bus (contre 2h20 prévu initialement), nous voici enfin arrivés à Bratislava. Le paysage se pare soudainement de neige. Compte tenu du froid de canard qu’il fait, nous optons pour un Uber pour rejoindre le centre-ville. Ici, la monnaie est l’euro, ce qui nous facilite grandement la vie.


Ambiente Serviced Apartments

À l’agence, l’accueil est chaleureux, la dame s’occupant de nous prend le temps d’expliquer la situation de l’appartement, les environs, les bons plans resto à proximité, etc. Nous déposons nos valises dans un coin de son bureau, car le logement n’est pas encore tout à fait prêt.

• • •

Meštiansky pivovar

Drevená 575/8

Pour ce midi, nous suivons les recommandations de l’employée de l’agence. Ce restaurant bien noté sur internet se situe juste à côté. Il semblerait même assez reconnu ! Les deux premières choses qui nous ont étonnées sont : le degré d’alcool dans la bière, 12° en moyenne… Et son prix, 2,30 € la pinte ! 😮 CHEEEERS !


Grasalkovičov palác — Fontána mieru

Hodžovo námestie 2978/1

En sortant du restaurant, nous approchons d’un peu plus près ce joli bâtiment que nous avons aperçu quelques heures avant. Ce palais de style baroque et rococo est tout bonnement la résidence officielle du Président de la République de Slovaquie. Construit en 1760, à la demande du chambellan de la cour de Hongrie, ce n’est que depuis 1996 qu’il est pourvu de ses fonctions actuelles.




Ambiente Serviced Apartments — Namestie SNP

Námestie SNP 21

Pour anecdote, nous passons 30 minutes devant la porte à essayer d’entrer, mais le code automatique ne fonctionne pas. Après l’appel de l’agence qui tente elle-même plusieurs autres codes à distance, impossible. Un employé technique vient finalement nous ouvrir et résoudre le problème. Notre logement est plus modeste que celui de Budapest, mais plus cosy. Toujours situés en plein centre, nous avons le tram sous les fenêtres de la chambre sans que celui-ci ne s’entende.


On ne traîne pas à l’appartement afin de découvrir sans plus attendre la jolie capitale slovaque.


Primaciálny Palác

Primaciálne námestie 2

En prenant à gauche dans la petite rue que nous suivons, nous arrivons aux pieds de ce palais à la magnifique façade néoclassique. Il a été construit entre 1778 et 1781. C’est après la bataille d’Austerlitz que l’empereur Napoléon Ier signa avec l’empereur François Ier d’Autriche la paix de Presbourg en décembre 1805.


Múzeum mesta Bratislavy — Pawera house

Hlavné námestie 501/1


Hlavné námestie

Cette grande place est la plus importante de la ville. On peut y voir tout un tas de choses, des statues de Napoléon, la fontaine Roland, les ambassades de France, de Grèce, du Japon, ainsi que la maison Pawera.


La statue de Schöne Náci commémore la joie et la bonne humeur qu’il a transmises aux habitants, ce qui a fait de lui un personnage important. Un peu plus loin, une autre statue de bronze, le « Man at Work » ou « Čumil » fait partie du paysage. Nous ne savons pas vraiment ce qu’il témoigne. Plusieurs légendes racontent qu’il essaie de regarder sous les jupes des dames ou peut-être qu’il est un travailleur typique de l’ère communiste qui travaille peu et regarde beaucoup ? Ou peut-être qu’il se repose après une dure journée de travail pour nettoyer l’égout. Quoi qu’il en soit, il semble apprécier son environnement.


Hviezdoslavovo námestie

La balade n’est pas très structurée, nous prenons du bon temps à divaguer d’une rue à l’autre. Ici, nous sommes sur la plus vieille place de Bratislava, elle existe depuis 1 000 ans ! Cette promenade s’étend du théâtre national hongrois au pont soucoupe volante (Le Most SNP). Tout au long, nous y trouvons de nombreuses statues, grands hôtels et jolis bâtiments.


Dóm sv. Martina

Rudnayovo námestie 1

Du haut de ses 85 mètres, la belle cathédrale Saint-Martin se voit de loin, sans toutefois nous faciliter son accès. Sa construction a débuté en 1563, faisant d’elle la plus ancienne église de la capitale, mais aussi la plus grande. Son apparence actuelle ne date cependant que de 1877, en cause, les différents incendies, tremblement de terre, guerre, etc.


Tout comme à Budapest, la nuit tombe rapidement. Nous poursuivons notre balade derrière les vieux remparts de la ville.


Gallery Multium

Zámocká 7327/26

Ne me demandez pas comment nous avions repéré cette drôle de galerie, mais une chose est sure, son exposition est inhabituelle ! Plusieurs salles nous offrent des expériences immersives grâce à des miroirs astucieusement placés. Vertige garanti 😛


Bratislavasky hrad

Hrad

Il faut monter, monter, monter, jusqu’à arriver au château de Bratislava, mais l’effort en vaut le détour. La bastide semble imprenable, il va être difficile d’y sauver la princesse !


L’histoire du château est tumultueuse. Érigé au 10e siècle, mais pas terminé, reconstruit dans un style renaissance, puis baroque quelques années plus tard. Pris par les flammes début 1800 puis abandonné jusqu’en 1953 ou enfin, il est décidé de le rebâtir. Le panorama sur la ville, le Danube et ses environs est imprenable !

Attention au décollage ! 

À défaut de trottinette, nous nous mettons en marche pour retraverser la ville du Sud au Nord afin d’aller dîner dans un restaurant de burgers hype 😂

FABRIKA The Beer Pub

Štefánikova 864/4

Le restaurant brasse lui-même ses bières, le labo est visible au fond de la salle. Des bières à 14° pour certaines, c’est bien différent de ce que nous pouvons trouver en France. Les burgers quant à eux, sont délicieux. Cet endroit nous plait beaucoup par son ambiance.


Prvá poštová schránka

Dans la zone piétonne de la rue Obchodna se trouvent deux jeunes filles se reposant sur une boite aux lettres après avoir fait du skateboard. Bien que l’ensemble forme une œuvre d’art, il s’agit d’une véritable boite aux lettres où il est possible d’y glisser ses lettres et cartes postales. 😉


Une dizaine de minutes plus tard, nous arrivons à l’appartement, la journée a été plus chargée que prévu, à notre plus grand bonheur !

😴

30
janv

Hello! Ce matin nous sommes bien reposés et prêts à parcourir la ville sous tous ses angles. Le départ de l’appartement se fait aux alentours de 11h, ce qui est presque un peu tard, mais reprenant le bus ce soir, ce n’est pas un mal.

Kostol Zvestovania Pána

Františkánske námestie 10

C’est par cette église franciscaine que nous commençons nos découvertes. Il s’agit du plus ancien édifice religieux de Bratislava.


En ville, plusieurs blocs de neige jonchent le sol par-ci, par-là. Les bâtiments sont colorés et il y a de nombreuses choses à voir, c’est merveilleux ! 😀


Kostol Najsvätejšieho Spasiteľa

Františkánske námestie

À l’approche de la place Hlavné námestie, une des plus importantes de la ville, cette belle église Jésuite se fait presque discrète. Elle est malheureusement fermée, nous ne pouvons qu’admirer sa façade.


Nous passons tout à fait par hasard par la rue Zámočnícka afin de rejoindre la Porte Michel et le décor est assez amusant, des petites sorcières, des araignées, etc. planent au-dessus de notre tête ! 😂


Michalská Brána

Michalská ulica 22 806/24

Hum... Pas simple de faire rentrer cette grande porte de 50 mètres dans le cadre ! La porte Michel est la seule des quatre portes des remparts de la ville ayant été conservée. Retrouvez la magnifique boussole dorée sous son porche et voyez combien de kilomètres vous séparent de votre origine. 😛


FABRIKA The Beer Pub

Štefánikova 864/4

Ah non pas encore ? Eh bien.... Si. Nous sommes juste à côté et nous en gardons un bon souvenir de la veille, je ne vous refais pas l’article de ce restaurant. C’est pourtant rare que nous retournions deux fois au même endroit.


Palugyayov Palác

Pražská 3218/1

Le vaste Palais Palugyay est surement la dernière pièce restante du domaine viticole éponyme. D’anciennes photos témoignent de vignes à perte de vue, devant et derrière ce palais ! Depuis sa restauration en 2002, il est devenu un bâtiment gouvernemental et abrite le ministère des Affaires étrangères de Slovaquie.

Nous avons un peu de marche (dans tous les sens du terme, vous verrez) pour rejoindre le monument Slavín. Pour l’instant nous profitons des bâtisses joliment colorées qui ornent les rues.

Vojenský Pamätník Slavín

Pažického

Il faut gravir plus de 290 marches pour arriver à son sommet. Le Slavín, perché sur les hauteurs de Bratislava, offre un panorama complet sur la ville.

Ce mémorial commémore la libération de la Slovaquie par l’Armée Rouge en 1945. En haut se trouve la terrasse du recueillement sur laquelle est érigé un important mausolée. Sur ses murs extérieurs sont gravés les noms des principales villes de Slovaquie avec la date de leurs libérations par l’Armée Rouge. Le pylône, haut de 39 mètres, soutient la statue d’un soldat russe qui brandit le drapeau de la victoire sur le nazisme. Sur ce site reposent 6 845 combattants russes tués lors de la libération de Bratislava.

Nous prenons maintenant la direction du château par un autre chemin que celui emprunté à l’aller nous permettant de passer devant plusieurs belles demeures et ambassades.


Bratislavasky Hrad

Zámocká

Après deux kilomètres de marche descendante et ascendante, nous voici parvenus au château.


Reštaurácia Hradná Hviezda

Bratislavský Hrad – západná terasa, Námestie Alexandra Dubčeka 1

Après l’effort, le réconfort ! L’idée de base étant de se désaltérer. Mais la gourmandise a finalement raison de nous. 😛 Ce petit restaurant attenant au château parait très raffiné. Tout est joli, dans un style médiéval, ça nous plait.

Ne tardons pas trop à repartir !

En haut des remparts du château, depuis cet angle, il est possible d'apercevoir la frontière austro-slovaque. Elle ne se trouve qu'à 4 kilomètres, dans la forêt nous faisant face. Rappelons que la ville de Bratislava est frontalière de seulement 60 kilomètres avec la Tchéquie et 20 kilomètres de la Hongrie.


House of the Good Shepherd

Židovská 1

Cette jolie maison colorée est le musée de l’horlogerie. Y est présente une belle collection du 17e au 19e.


Mestské Hradby

Staromestská

Juste en face du musée, de l’autre côté du gros axe routier, on peut prendre conscience de l’importance des remparts de la vieille ville. Ils ne sont malheureusement pas accessibles lors de notre passage.

• • •
• • •

Kostol svätej Alžbety

Alžbety, Bezručova 2

L’église Sainte-Élisabeth de Bratislava est assurément l’un des emblèmes de la ville. Bâtie dans les années 1910 en l’honneur d’une princesse hongroise, elle est un étonnant sanctuaire de style Sécession.


Eurovea

Pribinova 8

Il n’est pas encore 18 heure, la nuit est tombée, et nous avons visité tous les lieux souhaités. Alors, pourquoi ne pas faire un tour au gros centre commercial de la ville ? Eurovea abrite de nombreuses enseignes que nous connaissons en France, mais avec des prix bien différents. 😉

Et n’oublions pas que ce soir nous prenons le bus de nuit pour Cracovie, et nous n’avons ni le temps, ni l'envie de chercher où dîner.


Starý Most

Ce vieux pont, à l’origine nous l’avions repéré comme étant un point à visiter, puis nous avions fait le choix de ne pas y aller pour découvrir d’autres endroits plus intéressants à nos yeux. Mais finalement, se situant à côté du centre commercial, nous y faisons un petit crochet.

• • •

Bratislava Bus Station

Bottova

Après un court passage à l’appartement pour prendre nos valises, nous nous rendons à la gare routière de Bratislava à pied. Cette même gare d’où nous sommes arrivés de Budapest hier matin. Il n’y a pas grand monde, quelques personnes ivres font des choses étranges. Un peu avant le départ, un couple de jeunes Belges vient échanger avec nous à propos de la ville, une entrevue aussi brève qu’appréciée.

Coussin de voyage, sous le bras, nous voici armés pour affronter les 7 heures de bus qui nous séparent de Cracovie. Première expérience du genre pour nous. On vous dit notre ressenti à l’arrivée !

😴🚍

31
janv

CRACOVIE

Kraków Glowny Bus station

6h05 — la route s’est passée sans encombre, cependant, l’idée d’un long trajet de nuit peut se révéler bonne sur le papier, mais non, la réalité est toute autre… Nous avons très difficilement fermé l’œil, le bus n’est pas assez confortable pour ça. Nos genoux sont douloureusement imbriqués dans les sièges inclinés du rang précédent, et notre dos est compilé au gré des imperfections des chaussées empruntées.

À notre arrivée dans la gare, la direction des toilettes est inévitable. La femme de l’accueil nous explique de manière très expéditive qu’ils sont payants. Nous partons tirer quelques devise à l’ATM. Revenant vers ladite femme avec notre billet de 50 zlotys (l’équivalent de 10€ lors de notre séjour), elle nous répond à peine pour nous dire qu’elle n’a pas la monnaie avant de nous tourner le dos… Nous nous souviendrons de ce premier contact !

Galeria Krakowska Shopping Mall

Pawia 5

Heureusement, un McDonald’s est ouvert dans le centre… Mais encore faut-il trouver l’entrée. 😅 Nous prenons un grand café en attendant que les toilettes de la galerie ouvrent.... à 8h30.

Ça y est, le jour se lève, nous avons encore nos valises avec nous, car le check-in de l’appartement devra se faire un peu plus tard. L’occasion pour se balader au gré de nos envies.

Bazylika św. Floriana

Warszawska 1b

En arrivant par le haut de la place Jan Matejko, nous croisons cette belle chapelle baroque du 12e. Pour anecdote, le pape Jean-Paul II y a œuvré deux ans comme vicaire. C’est lui-même qui transforma cette église en basilique.

Nous descendons le square Jan Matejko jusqu’à une statue équestre du roi de Pologne Władysław II Jagiełło. Érigée peu avant la Première Guerre mondiale, elle commémore les 500 ans de la bataille de Grunwald ayant eu lieu en 1410 entre la Pologne et la Lituanie.

Barbakan

Basztowa

Construite fin du 15e, cette poterne forte de murs mesurant plus de 3 mètres d’épaisseur, a pour but de protéger l’entrée de la ville. Elle mène directement à la porte Saint-Florian.

Brama Floriańska

Et donc la voici, il s’agit d’un des points d’entrée dans la vieille ville de Cracovie. Haute de 34 mètres, elle est un symbole de la ville.

• • •

Rynek Główny

Nous arrivons ici sur la place du marché principale de Cracovie. Elle accueille de nombreux bâtiments comme la Basilique Sainte-Marie, la halle du marché aux draps, la tour de l’hôtel de ville et même un immense sapin de Noël !

Notre hôte répond à notre message, nous invitant à laisser les valises à l’appartement. L’occasion de découvrir où nous dormirons ce soir, et c’est plutôt mignon.

Stary Kleparz

Rynek Kleparski

En quittant l’appartement, nous rejoignons la vieille cité fortifiée pour continuer la balade. Et en chemin, nous passons par hasard par le grand marché de la ville, un bel endroit authentique.

Kościół św. Marka Ewangelisty

Świętego Marka 10

L’église Saint-Marc-Évangéliste, commencée au 13e et terminée au 17e siècle, a connu divers aspects intérieur comme extérieur.

• • •

Restaurant & Cafe Art

Rynek Główny 23

De retour sur la grande place du marché, il est difficile de choisir un restaurant tellement ils sont en nombre. Mais deux femmes viennent nous accoster en nous vantant les mérites de leur établissement par rapport aux autres. La carte nous tente, l’endroit aussi, l’échange est drôle… vendu ! Nous prenons une assiette de spécialités locales afin de percer les secrets de la gastronomie polonaise. C’est curieux, les plats rappellent la gastronomie autrichienne, assez épaisse et consistante.

Kościół Świętego Wojciecha

Plac Mariacki

Toujours, sur la grande place, l’église Saint-Adalbert, elle, semble minuscule comparée à la basilique Sainte-Marie. Et effectivement, une fois à l’intérieur, nous sommes un peu à l’étroit. Cependant, il faut rappeler que sa construction remonte à près de 1 000 ans ! Elle permettait aux marchands venus de l’Europe toute entière de s’y recueillir.

Kościół Mariacki w Krakowie

Plac Mariacki 5

Nous la contemplons la basilique Sainte-Marie depuis un moment, allons maintenant la visiter. Son entrée est payante aux touristes, mais gratuite aux pratiquants, avec qui nous ne partageons pas la même partie de l’édifice. Sa hauteur est impressionnante, 81 mètres tout de même ! Et l’intérieur n’en est pas moins vaste. Les plafonds des nefs sont sublimes et le retable est reconnu comme étant un chef-d’œuvre. Ici aussi, l’esprit de Noël est toujours d’actualité, c’est loin d’être déplaisant, cela rajoute un peu de féerie dans notre voyage. 😀

Kościół św. Barbary

Mały Rynek 9

En ressortant de la basilique Sainte-Marie, nous tombons nez à nez avec la petite église Sainte-Barbara. Elle n’est pas immense, mais parait absolument minuscule à côté de sa grande sœur. Au début, nous la pensons fermée jusqu’à ce qu’une personne en sorte. Cool, c’est parti pour une rapide visite.

Uniwersytetu Jagiellońskiego Collegium Maius

Jagiellońska 15

Nous échappons de peu à une grosse averse en allant nous réfugier, non pas par hasard, dans la cour du Collegium Maius. Un bâtiment du 15e siècle abritant l’université de la ville, des archives historiques ainsi qu’une bibliothèque. L’ensemble est discret, seules une plaque et une porte mènent à la cour intérieure.

Bazylika św. Franciszka z Asyżu

Franciszkańska 2

La pluie cesse, laissant place à un joli ciel bleu clair. Nous continuons avec Saint-François-d’Assise de Cracovie, un monastère franciscain datant du 13e. Elle servait de lieu de résidence au pape Jean-Paul II lors de ses séjours à Cracovie.

Kościół Dominikanów Świętej Trójcy

Stolarska 12

Ce n’est pas les églises qui manquent ici. Le guide Vert recommande d’y passer, alors allons y jeter un œil. C’est l’une des plus grandes et des plus importantes basiliques de la ville. Consacrée au 13e siècle, elle n’a pas non plus échappé aux différents incendies qu’ait pu connaitre Cracovie.

Nous suivons maintenant Grodzka, le principal piétonnier entre la place du marché et le château du Wawel, que nous avons pour objectif.

Kościół św. Andrzeja

Grodzka 54

Qu’est-ce que je vous disais, les églises foisonnent. Là, dans un rayon de 150 mètres, s’en trouvent pas moins de quatre ! Saint-André est la plus petite de celle qui nous entoure, mais surement l’un des plus beaux sanctuaires romans de Pologne. Son édification remonte au 11e siècle, un des plus anciens monuments qu’on ait pu voir jusqu’à présent.

Kościół św. Apostołów Piotra i Pawła

Grodzka 52A

Construite par les Jésuites entre le 16e et le 17e siècle, l’église Saints-Pierre-et-Paul en impose avec sa façade sculptée. Sa crypte est ouverte, la descente n’est pas très sécurisante, mais elle en vaut le coup.

Zamek Królewski na Wawelu

Wawel 5

Nous arrivons en bas de Grodzka le château du Wawel se tient fièrement en haut de sa colline de 230 mètres. Nous y entrons par la porte Bernardine. Le complexe est plus important qu’on ne peut l’imaginer d’en bas. Au cœur des remparts, il est possible de visiter la cathédrale et son musée, la grotte du dragon, le sénat, etc. En longeant ces derniers, nous profitons du panorama imprenable sur la Vistule, le fleuve de Cracovie.

La nuit tombe sur Kraków, nous avons juste le temps d’explorer l’enceinte du château. Mais c’est l’occasion d’aller voir le dragon se réveiller. Par intervalles réguliers, il crache de grandes flammes qui viennent réchauffer nos mains. 😛

Nous redécouvrons Grodzka parée de ses lumières de Noël. C’est magnifique ! Nous faisons une halte à la supérette Spar située un peu après l’église Saints-Pierre-et-Paul pour y acheter un repas pour ce soir et également de quoi faire les sandwichs pour demain midi.

Primero Apartments

Zygmunta Wróblewskiego 4/piętro 1

Êtes-vous étonnés si je vous dis que ce soir nous sommes exténués ? L’impression d’avoir vécu deux journées en une est plus vraie que jamais. Nous pensons avoir quitté Bratislava ce matin, bref, un véritable repos s’impose ! Nous avons profité de notre journée sans trop pâtir de la précédente « nuit » et nous en sommes très satisfaits. Demain s’annonce mouvementé avec un réveil relativement tôt. Mais avant d’aller dormir, voici notre petit appartement cracovien.

😴

1
fév

5h50 - Le réveil sonne et nous n'avons pas d'autres choix que de l'écouter. Aujourd’hui nous avons une journée en groupe organisé. Cela n’est pas dans nos habitudes, mais afin de gagner du temps et après de longue réflexion, nous optons pour cela. Au programme, la visite guidée des camps d’Auschwitz et de la mine de sel de Wieliczka.

Le départ de Kraków se fait en face du monument de la guerre de Grunwald, sur la place Jana Matejki. Notre joli bus se tient prêt à partir à 7h pile avec Edward, notre guide anglophone.

OSWIECIM

Auschwitz II-Birkenau, 75 ans après la libération des camps. L’atmosphère est toujours aussi lourde.

Que ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d’hommes, de femmes et d’enfants, en majorité des juifs de divers pays d’Europe, soit à jamais pour l’humanité un cri de désespoir et un avertissement.


Nous regagnons le bus pour rejoindre Auschwitz I ou nous poursuivons la visite du musée cette fois-ci.

Il est environ 12h30 lorsque nous reprenons l’autobus en direction de Cracovie. Nous profitons donc de l’heure de trajet pour pique-niquer

• • •

CRACOVIE

Une boulangerie anonyme

Floriańska 9

Nous avons finalement un temps mort d’environ 1h20… pour déjeuner. Bon, nous n’avons pas dû entendre ce détail, cependant, compte tenu du nombre de personnes s'étant restaurée dans le bus, nous ne sommes pas les seuls à avoir partagé cette incompréhension 😉. L’heure est donc au dessert. Et pour cela, rien de mieux que d’aller trouver des Paczki. Cette jolie boulangerie sans nom en est l’endroit idéal.


15h30 — Notre groupe se reforme doucement afin de reprendre l’autobus en direction des mines de sel. Nous n’avons cette fois qu’une grosse demi-heure de route. Embarquement immédiat !


WIELICZKA

Kopalnia Soli Wieliczka

Daniłowicza 10

À l’arrivée, nous imaginions un paysage tout autre. Pas de gouffres, pas d’entrées apparentes, seul un grand bâtiment jonché d’une tour. Et aussi surprenant que cela puisse nous paraître, le puits se trouve à l’intérieur. On descend dans la mine par environ 380 marches (attention au tournis) jusqu’au niveau I situé 64 m en contrebas.

Les couloirs et les cavités s’enchaînent à grande vitesse, c’est très impressionnant ! Nous passons par des chapelles, des lacs salins, des salles aux outils démesurés, on y croise la représentation d’animaux utilisés pour l’excavation de bloc de sel, de cour d’eau, etc. ! Cet extraordinaire labyrinthe de 300 kilomètres de boyaux creusés à même le sel a été mis en service au 13e siècle.

Quand il n’y en a plus, il y en a encore ! C’est incroyable le nombre de marches que nous pouvons descendre ! C'est après 3,5 kilomètres de visite et 800 marches descendues que nous parvenons au point le plus bas. À côté de l’ascenseur, une plaque nous rappelle que nous nous situons au niveau III, à 135 mètres de profondeur ! Nous sommes contents de ne pas devoir regagner la surface par les escaliers.

Cette visite aussi insolite qu’étourdissante contraste fortement avec celle d’Auschwitz. Cela a pour but de nous remonter le moral et de terminer la journée sur une jolie note positive, sans pour autant oublier ce que nous avons appris ce matin. Une bonne combinaison.


CRACOVIE

Restauracja McDonald’s

Galeria Krakowska, Pawia 5

Nous voici de retour à Cracovie, il est pratiquement 20 heures, le bus nous dépose juste à côté de la grande galerie commerciale ou nous avions trouvé refuge hier matin. Nous ne sommes toujours pas inspirés par l’art culinaire local, tant pis, la junkfood est encore de la partie.


Ce soir nous ne tardons pas à rentrer à l’appartement, le temps de rigoler cinq minutes devant les programmes TV en polonais, de prendre une bonne douche et de dormir.

😴

2
fév

Hello! Voici notre huitième et dernière journée complète pour ce voyage. La fatigue commence à être palpable, le réveil a sonné un peu trop tard et il se peut que nous l’ayons ignoré le pauvre. 😂

Quoi qu’il en soit, nous n’avons que pour programme de nous perdre dans le quartier juif de Cracovie. Nous y allons à pied, notre appartement se situe au nord de la cité fortifiée, la destination, au sud et seulement 2,5 kilomètres nous en sépare ! Nous passons par Planty krakowskie, le vaste jardin aménagé longeant les remparts extérieurs.


KAZIMIERZ BOHÊME

L’arrivée dans le quartier juif est remarquable. L’ambiance change du tout au tout. Les vieux bâtiments médiévaux laissent place à des immeubles bas plus récents. Les barrières ont pour motifs le Menorah et les books-stores sont partout.



Wręga pub

Józefa 17

C’est vers 13h30 que nous passons devant ce pub à la décoration remarquable. Après un bref aperçu de la carte, nous y prenons place. Le contact avec les serveurs est chaleureux, ils nous font même découvrir une sorte de pâté local, un peu chargé en gras, mais très bon pour autant ! Le repas est simpliste, une escalope de dinde et des frites avec en dessert un gâteau marbré maison.

• • •


Bazylika Bożego Ciała

Bożego Ciała 26

C’est par une église catholique du 14e que nous commençons les visites dans le quartier juif… logique n’est-ce pas ?


Synagoga Wysoka

Józefa 38

Voici une des six synagogues présentes dans le quartier. Celle-ci abrite également une librairie ainsi qu’une exposition sur le monde juif. Elle possède une particularité, sa salle de prière se situe au deuxième et dernier étage.


Stara Synagoga

Szeroka 24

Celle-ci, il ne faut pas aller bien loin pour la croiser. Elle se situe à moins de 90 mètres de la précédente. Elle a été érigée au 15e siècle par les juifs tchèques. Elle ne se visite malheureusement pas lors de notre passage en raison de travaux importants.

• • •


Synagoga Poppera

Szeroka 16

Cette petite synagogue n’est plus en activité depuis la Seconde Guerre, après que les nazis aient détruit l’intérieur. C’est bien dommage, mais il est toujours possible d’y entrer et d’y mettre le nez dans les bouquins. La cour intérieure en vaut le coup d’œil.

• • •


Synagoga Remu

Szeroka 40

Là non plus nous n'avons pas long à parcourir pour voir son portail. La prière commençant dans quelques instants, nous n’entrons pas dans l’enceinte. Il s’agit de la plus petite et dernière synagogue en activité.

• • •


Plac Bohaterów Getta

Plac Bohaterów Getta

Au sein du quartier, se trouve cette curieuse place aux grandes chaises. Celles-ci rappellent que les Juifs ont dû abandonner leurs maisons et leurs effets personnels lors de leurs persécutions. Sur cette même place se situe la Pharmacie de l’Aigle, la seule officine du ghetto pendant l’occupation et le lieu de refuge de nombreux Juifs.

Nous arrivons au croisement des rues Józefińska et Nadwiślańska où se trouve une statue de Juliusz Leo, un célèbre homme politique et maire de la ville de Cracovie.

Le Father Bernatek’s Bridge se tient fièrement au bout du square. Cette grande passerelle piétonne enjambe la Vistule avec une structure pour le moins étonnante. Elle est ornée de neuf sculptures acrobatiques, de Jerzy Kędziora, qui semblent véritablement flotter dans l’air.


Plac Nowy

En reprenant la direction du centre-ville, nous passons par hasard sur cette jolie place circulaire, où se trouve bon nombre de snack, l’endroit est vraiment très sympa avec une belle ambiance.


Voici des rues qui nous semblent plus familières. Nous nous réjouissons que la halle aux draps soit encore ouverte pour y faire quelques emplettes.


Pierogarnia Krakowiacy

Floriańska 21

Nous avions repéré un petit restaurant de Pierogi très réputé sur Cracovie. Ce plat typiquement polonais est composé de ravioles farcies à ce que vous voulez. Ici le service est original, la carte est sur la table, le choix effectué, il faut se rendre au comptoir commander puis une fois prêt, retourner à ce même comptoir pour y chercher les assiettes. Différentes tailles sont proposées, et nul besoin de prendre le plus généreux pour être rassasié ! C’est très consistant.


Nous faisons un dernier tour sur la place avant de regagner l’appartement.

😴

3
fév

Neuvième jour d’aventure en Europe de l’Est. Même si nous avons l’envie de continuer à découvrir de nouveaux paysages, langues et cultures, il est temps de rentrer.

Notre vol retour est à 15h50, alors nous avons tout le loisir de profiter une dernière fois des environs. Nous effectuons le check-out de l’appartement à 11h.


Green Caffe Nero

Galeria Krakowska, Pawia 5

Ce midi, toujours très indécis sur ce que nous voulons déjeuner, nous faisons un tour dans la galerie sans grande motivation, avant de passer au Carrefour sans inspiration non plus. C’est au Caffe Nero que nous prenons un sandwich chacun.


Kraków Główny

Pawia 31

La gare permettant de rallier l’aéroport se situe sous la galerie Krakowska, c’est assez pratique avec les valises (dont les roulettes ne sont plus en très bon état). À bord du train, nous sommes plusieurs francophones à regagner l’aéroport, dont un homme assez drôle avec qui nous échangeons un peu.


Kraków Airport im. Jana Pawła II

Kapitana Mieczysława Medweckiego 1

Nous voici arrivés, en temps et en heure. Lors de la sortie du train, une navette est proposée pour nous mener aux terminaux, mais très sincèrement, le parcourir à pied par les couloirs est surement bien plus rapide que de l’attendre 😉. Embarquement imminent pour « Paryż ».


PARIS

Il ne faut que 2h20 de vol pour relier Cracovie à Paris, c’est rapide et la compagnie Easyjet offre des billets aux tarifs attractifs. Le seul bémol, c’est qu’elle ne prend malheureusement pas soin de nos bagages qui se dégradent fortement voyage après voyage. La valise de Laure n’avait déjà pas très bien vécu le premier trajet, mais lors du retour, une roulette est carrément arrachée, une blessure de guerre ! 😂

Ce séjour était pour nous une première approche des pays de l’Est. Une découverte aussi chouette qu’étonnante ! Avant de préparer ce voyage, nous n’imaginions pas profiter de sources thermales, ou d’endroits incroyables tels que le Ruin bar de Budapest ou l’église bleue de Bratislava. Et à contrario, nous ne pensions pas la visite des camps d’Auschwitz à ce point bouleversante. Un joli trio qui s’est imposé naturellement. Sans oublier Bratislava, une capitale dans l’ombre de Vienne, mais qui n’en est pas moins intéressante. Une ville parfaitement située sur notre parcours.

À bientôt 🤠